Page:Ardouin - Étude sur l’histoire d’Haïti, tome 2.djvu/420

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


saint Louverture combattait pour les espagnols ; que, ce jour-là, il prit la résolution de les abandonner ; qu’il écrivit à Laveaux, en même temps que Chevalier répondait à sa lettre du 5, et alors la lettre indiquée sans date serait du 6 avril également ; qu’il lui donna l’assurance de ne plus combattre les Français ; qu’il posa ses conditions de soumission, mais qu’il n’était pas encore soumis à cette époque, se réservant de se rallier à Laveaux après certaines opérations qu’il méditait. Dans cette disposition d’esprit, du 6 avril au 6 mai, il aura exécuté ces opérations ; et au 6 mai, recevant la lettre de Laveaux, du 5, sa soumission aura été complète, parce qu’il avait alors chassé les Espagnols des Gonaïves et arboré le pavillon tricolore dans cette ville, le 4 mai. Nous allons voir effectivement, par trois autres documens que nous citerons, le premier, du 20 mars, le second, du 27, le troisième, du 4 avril, qu’avant les propositions de Laveaux à Chevalier, du 5 avril, Toussaint Louverture était dans une complète insurrection contre les Espagnols, après avoir combattu Biassou et tenté de s’emparer de la personne de Don Cabrera, un des officiers espagnols sur la frontière.

Et, à ce sujet, nous prions presque nos lecteurs de nous pardonner ces détails d’investigation auxquels nous nous livrons, en considération de l’importance qu’a acquise l’événement de la soumission de Toussaint Louverture à la République française. Cet événement influa puissamment sur les destinées de Saint-Domingue ; il en décida. Toussaint Louverture est devenu trop célèbre, sous tous les rapports, pour que l’on néglige la moindre circonstance de sa soumission. Il faut en pénétrer les causes, les examiner et les constater avec soin ; car, de