Page:Aubigné - Œuvres poétiques choisies, 1905, éd. Van Bever.djvu/271

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TABLE

Portrait d’Agrippa d’Aubigné d’après le tableau de Bartholomæus Sarburgh [1590-?] (Musée de Bale).
AGRIPPA D’AUBIGNÉ 
 vii
LE PRINTEMPS
Fac-similé d’une page du manuscrit Monmerqué 
 2
SONNETS :
Combattu des vents et des flots 
 5
II 
Ronsard si tu as sçeu par tout le monde espandre 
 6
III 
J’entreprens hardiment de te rendre éternelle 
 7
IV 
L’amour pour me combattre a de vous emprunté 
 7
Je vis un jour un soldat terrassé 
 8
VI 
Nous ferons ma Diane, un jardin fructueux 
 9
VII 
Autant de fois que vostre esprit de grace 
 9
VIII 
Si tost que vostre coche a peu ensemble avoir 
 10
IX 
Je dispute pour vous contre ceste lignée 
 11
Guerre ouverte, et non point tant de subtilitez 
 12
XI 
Tu m’avois demandé, mignonne 
 12
XII 
Va-t’en dans le sein de ma mye 
 13
XIII 
Vos yeux ont honoré d’une celeste veuë 
 14
XIV 
Celuy qui voit comment je me paie de regretz 
 14