Page:Augier - Théatre complet, tome 4.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Henriette.

Surtout soyez sages !


Bordognon, à Henriette.

N’aie pas peur, ces messieurs et moi nous sommes convenus de ne partir que de cinq francs, pas un centime (À part.) au-dessous.


Henriette.

À la bonne heure, mais j’ai l’œil sur vous. (Sortant.) Vous verrez qu’ils finiront par me demander à fumer.


Bordognon.

La maréchaussée est partie. Maintenant, messieurs, il y a cinquante louis. Qui les tient ?


Un Invité.

J’en fais dix !


Un Invité.

J’en fais vingt !


Un autre Invité.

Le jeu est fait !


Premier Invité.

Le pur baccarat des salons !


Bordognon, qui tient la banque.

Le jeu est fait ? — Neuf. — Enlevez !

La partie est en train. Entre Séraphine.