Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/1086

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
Chap. X, 20.
Chap. XI, 17.
ÉZÉCHIEL.

20C’était l’être vivant que j’avais vu au-dessous du Dieu d’Israël au fleuve Chobar et je compris que c’étaient des Chérubins[1]. 21Chacun avait quatre faces et chacun avait quatre ailes, et une ressemblance de mains d’hommes était sous leurs ailes. 22Leurs faces ressemblaient aux faces que j’avais vues près du fleuve Chobar ; c’était le même aspect, c’étaient eux-mêmes. Chacun allait droit devant soi.

11. L’Esprit m’enleva et m’amena à la porte orientale de la maison de Jéhovah, celle qui regarde l’orient. A l’entrée de la porte, il y avait vingt-cinq hommes, et je vis au milieu d’eux Jézonias, fils d’Azzur, et Pheltias, fils de Banaïas, chefs du peuple[2]. 2Et Jéhovah me dit : « Fils de l’homme, ce sont là les hommes qui méditent l’iniquité, et qui donnent de mauvais conseils dans cette ville ; 3qui disent : Le malheur n’est pas si proche ! Bâtissons des maisons ! Cette ville est la chaudière, et nous sommes la viande[3]. 4C’est pourquoi prophétise contre eux, prophétise, fils de l’homme.»

5Et l’Esprit de Jéhovah tomba sur moi, et il me dit : « Parle ! Voici ce que dit Jéhovah : C’est ainsi que vous parlez, maison d’Israël ! Ce qui monte à votre esprit, moi, je le connais. 6Vous avez multiplié les meurtres dans cette ville et rempli ses rues de cadavres[4]. 7C’est pourquoi le Seigneur, Jéhovah, parle ainsi : Ceux que vous avez étendus morts au milieu de la ville, c’est la chair, et elle est la chaudière ; mais on vous en fera sortir[5]. 8Vous craignez l’épée, et je ferai venir sur vous l’épée, dit le Seigneur, Jéhovah. 9Je vous ferai sortir du milieu de la ville, je vous livrerai aux mains des étrangers, et j’exercerai sur vous mes jugements. 10Vous tomberez par l’épée ; je vous jugerai à la frontière d’Israël[6], et vous saurez que je suis Jéhovah. 11Cette ville ne sera pas pour vous la chaudière, et vous ne serez pas la viande au milieu d’elle ; c’est à la frontière d’Israël que je vous jugerai. 12Et vous saurez que je suis Jéhovah dont vous n’avez pas suivi les ordonnances, ni pratiqué les lois ; vous avez agi selon les lois des nations qui vous entourent.»

13Comme je prophétisais, Pheltias, fils de Banaïas, mourut, et je tombai sur ma face et criai à haute voix : « Ah ! Seigneur, Jéhovah, vas-tu anéantir ce qui reste d’Israël ?[7]»

14Et la parole de Jéhovah me fut adressée en ces termes : 15« Fils de l’homme, tes frères, tes frères, hommes de ta parenté, et toute la maison d’Israël, ce sont tous ceux à qui les habitants de Jérusalem disent : Restez loin de Jéhovah, c’est à nous que le pays a été donné en possession[8]. 16C’est pourquoi dis-leur : Ainsi parle le Seigneur, Jéhovah : Oui, je les ai éloignés parmi les nations, je les ai dispersés en d’autres pays ; mais je serai pour eux un sanctuaire pendant un peu de temps dans les pays ou ils sont allés[9]. 17C’est pourquoi dis-leur : Ainsi parle le Seigneur, Jéhovah : Je vous rassemblerai du milieu des peuples, je vous recueillerai des pays où vous avez été dispersés, et je vous donnerai la terre d’Is-

  1. 20. Ezéchiel qui jusqu’ici n’avait pas donné de nom aux êtres extraordinaires qui lui étaient montrés, reconnait la relation qui existe entre eux et les Chérubins qui couvraient de leurs ailes l’arche d’alliance.
  2. XI, 1. Vingt-cinq hommes, différents des 25 mentionnés viii, 16. Ils désignent peut-être les chefs civils et militaires de la nation.
  3. 3. Le malheur n’est pas si proche, bâtissons des maisons. D’autres, avec les LXX et la Vulg., est-ce que nos maisons, qui avaient souffert de la première invasion chaldéenne sous Jéchonias (II Rois, xxiv, 11), ne sont pas depuis longtemps rebâties ! Défendus par de solides remparts, nous n’avons rien à craindre des armées de Babylone (comp. Jér. i, 13). — La chaudière, etc. : dicton populaire : de même que le vase où l’on fait cuire la viande la conserve, l’empêche de brûler, ainsi Jérusalem conservera ses habitants à l’abri de tout mal.
  4. 6. Les chefs du vers. 1 avaient abusé de leur autorité pour verser le sang de leurs concitoyens innocents : comp. vii, 23 sv.
  5. 7. Le dicton populaire se retourne contre ceux qui l’invoquaient (vers. 3). La chair, la viande : les innocents massacrés par vous reposeront en paix dans leurs sépulcres ; mais vous, Jérusalem ne vous gardera pas, vous serez traînés en exil.
  6. 10. A la frontière d’Israël : cf. les massacres des principaux de Juda ordonnés par Nabuchodonosor à Ribla, dans le pays de Hamath, à la frontière nord de la Palestine. Voy. II Rois, xxv, 18 sv. ; Jér. xxxix, 5 sv.
  7. 13. C’est seulement en esprit, en vision, qu’Ezéchiel se trouvait à Jérusalem ; c’est aussi en esprit que Dieu lui fit voir la mort subite de Pheltias, gage de l’accomplissement des autres menaces.
  8. 15. Les habitants de Jérusalem non exilés triomphaient de cette situation, se regardaient comme des privilégiés et méprisaient leurs frères emmenés en captivité, s’imaginant que Dieu les avait abandonnés et séparés pour jamais de son peuple. C’est le contraire qui est vrai, le véritable Israël, ce sont les exilés et sur eux repose l’espoir du rétablissement de la nation. — Hommes de ta parenté, hébr. les hommes de ton rachat, [texte hébreu]ge’ullak. Ce sont ceux pour lesquels le prophète exerce actuellement un rôle de protecteur, de go’êl.
  9. 16. Je serai pour eux, au milieu d’eux, comme le temple de Jérusalem. — Un peu de temps : ce sont les 70 années de l’exil, période relativement courte dans l’ensemble de l’histoire d’Israël.
— 1078 —