Page:Austen - Orgueil et Prevention 1.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
56
ORGUEIL

» — Pourrai-je avoir la voiture ? dit Hélen.

» — Non, ma chère ; vous ferez mieux d’aller à cheval ; car le temps tourne à la pluie, et alors vous serez obligée de rester jusqu’à demain.

» — Votre plan serait bon, maman, dit Élisabeth, si vous étiez sûre qu’on ne proposât pas de la reconduire.

» — Oh ! mais ces messieurs iront à Meryton dans la voiture de M. Bingley, et les Hurst n’ont point de chevaux.

» — J’aimerais mieux y aller en voiture.

» — Votre père a besoin des chevaux, j’en suis sûre ; ils sont utiles à la ferme : n’est-ce pas vrai, M. Bennet ?

» — On les occupe à la ferme bien plus souvent que je ne le voudrais pour mon propre usage.

» — Mais s’ils y sont aujourd’hui, dit Élisabeth, maman sera satisfaite. »

Son père répondit enfin qu’on ne pouvait se servir alors de la voiture. Hélen fut donc obligée d’aller à cheval, et sa mère l’accompagna jusqu’à la grille, en l’assu-