Page:Austen - Orgueil et Prevention 1.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
67
ET PRÉVENTION

établie : mais, avec de tels parens et des liaisons si communes, je crains qu’il n’y ait aucun espoir.

» — Je crois vous avoir entendu dire que leur oncle était procureur à Meryton ?

» — Oui, et elles en ont un autre qui demeure près de Cheapside[1].

» — C’est parfait, ajouta sa sœur ; et elles se mirent à rire aux éclats.

» — Quand elles auraient assez d’oncles pour remplir tout Cheapside, s’écria Bingley, elles n’en seraient pas moins aimables !

» — Mais cela diminue leur espoir d’épouser quelqu’un qui ait un rang dans le monde », reprit Darcy.

Bingley ne fit point de réponse ; mais ses deux sœurs donnèrent avec joie leur approbation et s’amusèrent quelque temps aux dépens de la parenté de leur chère amie.

  1. Quartier de Londres habité presqu’entièrement par des négocians.