Page:Austen - Orgueil et Prevention 1.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
70
ORGUEIL

» — Je ne comprends pas qu’on puisse maintenant négliger une bibliothèque de famille.

» — Négliger ! je suis sûre que vous ne négligez rien qui puisse ajouter aux beautés de cette demeure. Charles, quand vous bâtirez votre maison, je souhaite qu’elle soit à moitié aussi agréable que Pemberley.

» — Je le souhaite aussi.

» — Mais je vous conseillerai d’acheter une terre dans ce voisinage et de prendre Pemberley pour modèle.

» — De tout mon cœur ; je suis même fort disposé à acheter Pemberley si Darcy veut me le vendre.

» — Mais, mon frère, je ne prétends parler que de choses praticables.

» — Vraiment, Caroline, je crois qu’il est plus facile d’acheter Pemberley que de construire quelque chose qui en approche. »

Cette conversation amusa tellement Élisabeth qu’elle quitta son livre et vint s’asseoir entre Mme Hurst et Mlle Bin-