Page:Béranger - Chansons anciennes et posthumes.djvu/614

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE JONGLEUR


Air : Soir et matin sur la fougère.


Les démons sont fous de musique.
Un obscur jongleur fut doté
Par eux, jadis, d’un luth magique
Qui rendait et joie et santé.
Grâce à de folles mélodies,
Notre homme alors vit ses refrains
Chasser ennuis et maladies,
Peines du pauvre et noirs chagrins.