Page:Baudelaire - Petits poèmes en prose 1868.djvu/479

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pages.
Un Mangeur d’opium 225
I. Précautions oratoires 227
II. Confessions préliminaires 233
III. Voluptés de l’opium 263
IV. Tortures de l’opium 275
V. Un Faux Dénouement 304
VI. Le Génie enfant 314
VII. Chagrins d’enfance 318
VIII. Visions d’Oxford 329
I. Le Palimpseste 329
II. Levana et nos Notre-Dame des Tristesses 332
III. Le Spectre du Brocken 339
IV. Savannah-la-mar 342
IX. Conclusion 345
Du Vin et du Haschisch, comparés comme moyens de multiplication de l’individualité 349
I. Le Vin 351
II. 354
III. 366
IV. Le Haschisch 368
V. 379
VI. 380
VII. 383


La Fanfarlo 385
Le Jeune Enchanteur.Histoire tirée d’un palimpseste de Pompéia 431


FIN DE LA TABLE.


PARIS. — J. CLAYE, IMPRIMEUR, 7, RUE SAINT-BENOIT. — 1643