Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1026

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 12, Jjrttt F'Anùit U Naturt. « '

ncen ,nc cessa tant qu’il vécut.'dé** recommander à ceux de ſa V-iíle qu’Hs ne ſe mislënc en peine qui d’amassèr les vrais biens} avec les, quels ils ſe peullènt ſauver ,.çncas de naufrage. II nous <?st donc repreſenté qu’i\: nous fauc cmbraíTer avec loin les. honnestes diſcipîines, afin qu’elles nous donnenc raoyen , ,non ſeulc- menc d’acquerir les choſes neceſ. ſaires , mais de nous en paíſer cou-- rageuſement v si le malheur nous en prive. C’est en quoy Galien nous exhorce , dans une harangue qvi’il a faite en faveur des Atts, qui font dignes d’un hommelibre, où il décluic ainíì les difſerentes qualitcz de Mcrcure & dela For- tune. Les Anciens, dit-il, nous \ Toulant donner à connoistrele peu d’aíſcurance qu’il y a en cette Dci" té imaginaire , ne ſe ſont pas con- tentcz de la repreſentcr ſous Iafor- mc d'une ſcmme, ( ce quej’appel-