Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1050

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 3$\tContre /’IIypotrìsie,\t*

il y avoit des Pliariíìens & jes' Esseens, donc 1 liabit modcftc le viſage mortisié , les faiſoicnt palſer pour Saints dans lopinion du Vulgairc ; ainsi cc n’est pas d’au- jourd’huy, qu’au grand regretdes plus gens de bien, il n’y a que trop cTHypocrkes &: de faux Docteur* qui de lcurs propres opinions ſe font une nouvelle croyance ; & qui pour n avoir la foy aíſez for- te > cherehent en vain à ſe ſatis- faire par le raiſonncment humain, ©u ils ne trouvenc jamais leur coînpce.