Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


îífi ^ faUt doucmtnt. Ville le sage Anstides, parcequ’ip leur ſembloit trop ponctuelàren- dre la Justice. Ceux d’Epheſe en firent autanc à Hermodore : & Cc fut pour le meſme ſuiet, au’ert U ſeconde guerre Puniqu^ les Ro. mains associerent à T. Varron le grand Paul Emilc, asin que par ſa prudence, & par ſon age raffis, il refroidîc ſardeur violentc de ſoa Compagnon , qui étoit jeune & fougueux , commc Fabius Maxi. mus arresta judicieuſement celle de Marcellus. Cette Moderation dont je parle icy, ſc doit non ſeulement obſer. ver au fait de la guerre, maisen- core en matiere d’étude. Car com- me les Plantes ſont étoufſées par une trop grande abondance d’eau, au lieu qu’elles prcnnent nourri- ture , & s’en portent mieux, siel¬ les ſont mediocrement arroſées j ainſi les eſprits qui étudient avec excez, s’aífoiblissent par le travail,