Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 9° JQfilfêput hàter doucement.

imrques hyerogliphiques qui fbnt1 le ſujet de cec Emblême. Car 0Q fçait^ bien que le dard en est uac de viteſſe , & que la Remore eû est une autrc d’empéchetnent & de tardivete. Ce que quelques-uns ont eneore ſignisté par un Dau- phin enlacé à une ancre , comme il ſe voic par la marque d’Aldus, exccllent Imprimeur. A quoyj’a- jouce fur le mefme ſujet} que Paul troifiéme , Souverain Pontife , a» voit pareilletncnt pour deviſeune Remore Sc un Dauphiu attache? enſe.nble. Cét Emblême ſe peut encore fort bien appliquer à ceux que la vivaçité de leur eſprit pousse com¬ me un trait à l’étude des diſcipli- nes honnestes, mais qui dans le milieu de leur couríe ſont arretes, ou par l’amour des biens de la terre ou par cellc de quelque maitrefíe, qui leur donnant dans la vetie leúr oste à l’instauc la liberté , $ hs