Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1145

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


{ont tnl’hmmt mesme. . vi pourveu, il fait boii s aprivoiſcr de bonneheure avec lapauvreté. Car elle ne craint ny les revolutions des Etats,ny les ſurprifes deslar- rons, ny les forces des uſurpateurs. Ces meſmes Scythcs, dont il eſt traitté dans cét Embléme , le vou- lurent ainfi donner à connoistre* au grand Alexandre, quand cc fa- meux Conquerant les ayant faic averiir , qu’il s’en alloìt ſondrcí dans leur païs à main arrnée ils luy repondn'ent, Jjru’Hs ne le craigxoìcnt ftint, & que U pau'vreté , qui leur (toit fâmilìere, les mettott à cou'vtrt éttsute ſorte de vìolences.\t■.