Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


oùilûut endurer ,&sabflewr- V1 í t£S : le second , des mauvaiſes paro!les, & le troisiéme, des mau- vaiſes peaſécs. Comme il est donc vray que laPatience &I’Abstinen- ce ſont deux Vettus grandemcnt utiles ; auíst est-il hors de doute que l’impuiíſance à ſoustrir, &C 1 in- continence ſont deux vices tres* dangereux, & tres dommagcablcs. Nous donnons des témoignages de l’un & de l’autre -, lors que nous n’cndutons .point, comme nous de¬ vois, les injures qui nous ſont fai- tes , & qu’aveç cela nous courons aptes les voluptez, que nous ſom- mes obligez de fuïr. Le ſage Plu- tarquerecommandcà tous les hom¬ mes en general , &: parciculi:re- ment aux jeunes gens , cette divi- neVertu , leproprc de laquclle est de retrancher toute ſorte de luxe; d’eviter ce qui est blaſmable de % ; de temr en bride les appetits ou^aZ -5 n£ ne point ctìocìucr ce S»1 elt Juftc , & de fuyr en un Ddii