Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


des Ftlles à’ArnouY- ^. qui prccipitent dans le dci'nîer mal-heur, tous ccux qui nes’étu- dient impvudetnment qu’à ſatis- faire à- leurs deíìrs impudiques.- De toutes‘lefquelles choſes , on peut conjecturer & conçlure, qu’il importe cnticrement à tous les • hommes en general, de fuïr plus ■ que la peste le lionteux cominer- ce des fenuucs laſcives , & de ſe fouvenir avec Ciceron. guc U Vo- lupe du coYps cjt tout a pſit wdìpiïc de l excellcnce de Ihcrhnse , qui par conſcquent U doit hút, comme une choſe pemicìeuſe& aui n’eft pmre qdauxbejìes. JCA *»■>’% G ni)