Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/371

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


3 66\tJVue les Rcmontrances, &c. grand homrste seeut bien prevoir ainsi que d’un lieu haut-élevè la ruyne de son pays , enſemble la tyrannie qui preceda la conſpira- tion.. Luy meſme , comme ìtn ve- ricable Ocacle , predit les animo- íitez de Ceſar &: de Pompée, long- temps avant que l’effets’en enſui- ■vit } Et cependant, tous ſes avis, bien que ſagement dennez, furent plus dommageables qu’utiles, & hasterent la perte de ſa patne. Ci- ceron le remarquc ainſi avcc bcau- coup de prudence , lors qu’écri- vant à un de les amis -, L’opnion de Caton y dit-il , ne me femble pas trop mauvdìjè i Et neanimoms elle tfi fnet- quefois mìfìble a t Etat. La taìſon ejl > parce ejtitl païle comme s il etoit en la JLepublìque de Platt», & non pasdans la Vie de Rmttltts.