Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/562

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


, * dt tVnìon muìueïïe. ïtf inis une fóis en defordre les Ci- tovens affaillis , il eft impoí&ble qu elle ne ſoit tres-avantageuie aux Aíſaillans. L’Histoire rapporte a ce propos, qu apres pluſieurs gran- des victoires que les Numatiens avoient gagnées ,àla fin Scipion ſAfriquain mit le ſiege devant leur ville , & qu’alors s’en étant fait maîtrc, il s’enquit de Tyresias , Prince du pays des Ceîtes , d’où. pouvoit proceder cette grandc cheutc de Numance , ville aupa- ravant invincible, & ſifameuſe par tout le monde J A. quoy Tyreíias. repondit , ^ue la Dìvijìon venoit iïoïler a fes Citopns mtes les vìttoi- tesque U Concorde leur avoir autrefois acquiſes. De quoy on ne s’étonncra pas, si l’on coníìdcre qu un Royau- et.ant coíntne un Corps bien lam , dont le Roy est le Chef- s’il ÍS qui en ſont te m mbrcs, se dcſ-umlftnt d’a- y > ou qu ils formetit di.