Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/648

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Des enttcfnſes mìlltùns. 2f1^ montagnes, ny à travetslesforefts. Et ainïi au jour de la bataille il cha* ge de face , pour en prendte unc autre toute nouvelle, dont il puiite faire épreuve. A lafin, quand ila bien diſpoſé toutes choſes, & niit • en état fes preparatifs, c est alors' qn’ilnous repteſente au vif la for- me, 8c les beuglemens d’un Tau- reau, qui entre au cpmbat.Or com- me rassaillant ne çherche qu’à don- nerja bataille, rappreheníîonqui! a de manquer de vivres dans les ter- resde l’Ennemy , luy fait avancer ſon entrepriſe. Que ſi la bonne for- tune veut qu il gagne la victoire par ſes exploits aguerris ,& qu’ainſi par maniere de dire, il rompe une cornc aſonEunemy, ilobtient alors que uy meſme aífoibly de reputation, : y trerïjhlant de peur, mette ſon ſa- lut en la fmtte, & ſe recranche’ en fes6rdcfrfe,&slusaſ' vellcfòrces ÏP°UIV01rdcn0U- '\t:\tTm.ii,\ty