Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/891

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


^ ^ díscoursx: ,£>#« /é Bon disoit triow/be à/affí. LEs plus celebres de tous lesJ Poetes Grecs & Latins, fem, blent avoir pris plaifir à nous de- crire cette fàffieufe querelie, qui ſurvint autrefoís entre Ajax &C Ulyffe touchant les armes d’Achil-- le ; que ce ruſé Prince d’Ithaque n’eût jamais emportées , si par la force de ſon bien dire, comme par un certain charme , il n’eùt con~ traint ſes juges à les luy- ceder. II est vray que comme il les acquist rajustement , aufli ne les posseda- il pas long-temps. Car nous liſons dans Pauſanias , qu’apres le nau- rage d Ulyffe , elles furent jet- tees contre le Tombeau d’Ajax Gii) ’