Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/994

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


'De la vìgiknce, frc les Madianites. Tanc s’en Mu donc qu on doive blâraer ^ luy qui employe à quelquc hon~ neste cxercice , le temps qUc jes : autres past’ent à dormir , qu’au con- traire, il en est extrememçnt loiia. ble. Car le ſommtfil étantfiUdela nuit, &: l’image de la mort, il eft d’autant plus ſeant à l’homme de veillcr , qu’il mcurt le moins lors ! qu’il veille le plus ; ce qui est une 1 penſée de Pline , en ſon Histoire naturelle ; où il dit cncore , que la moitié de la vie ſe passe à dor- mir. II le faut neanmoins , puis- que le repos est neceíſaire , pour- yeu que l’excez ne degenerc en faineantiſe. C’est commc celaquc l’entend Seneque, quand illoiiele ſonnmeil. Et pour lameſmcraifon le doctc Avicenne dit, qu’ìl en faut uſer ſobremenr , ainíì que du vin, L’Orateur Demosthene compriï l'un & l’autrc dans la réponfe qui! fit autresfois, lors qu intcrroge par