Page:Beaugrand - Lettres de voyages - France, Italie, Sicile, Malte, Tunisie, Algérie, Espagne, 1889.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
65
LETTRES DE VOYAGE

merciale (450,000 habitants, recensement de 1886).

Nous prenons la rue Victor Hugo, nous passons la vaste place Bellecour, continuons par la rue de la République jusqu’à l’Hôtel-de-Ville et le Palais des Arts. Nous rentrons à l’hôtel un peu fatigués mais enchantés de ce que nous avions vu jusqu’alors, nous réservant de consacrer toute la journée du lendemain à une visite plus sérieuse. En rentrant dans ma chambre je consulte mon guide et j’apprends pour la deuxième fois que Lyon fut fondé par les Grecs, 560 ans avant l’ère chrétienne et qu’elle devint plus tard la capitale de la Gaule Celtique. Elle a toujours occupé un des premiers rangs par sa magnifique situation, au confluent de deux grandes rivières navigables, le Rhône et la Saône et sur le versant des collines qui l’entourent et qui lui servent de fortifications naturelles. La ville est divisée en trois parties bien distinctes, par ces deux rivières : la ville proprement dite située sur la langue de terre formée par leur confluent ; la rive droite de la Saône, avec Fourvières et l’ancien faubourg de Vaise et la rive gauche du Rhône, comprenant l’ancien faubourg de la Guillotière et les Brotteaux.