Page:Beaugrand - Lettres de voyages - France, Italie, Sicile, Malte, Tunisie, Algérie, Espagne, 1889.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
73
LETTRES DE VOYAGE

tionner parmi les monuments d’Avignon le Musée Calvet, et les églises de St. Pierre (XIVe siècle) et de St. Symphorien ; les chapelles des Pénitents-blancs et des Pénitents-gris où l’on voit de très curieuses et très vieilles peintures. L’Église des Cordeliers où était le tombeau de Laure, l’amante de Pétrarque, est en grande partie détruite et le tombeau n’existe plus.

Voilà pour Avignon, dont nous recommandons vivement la visite aux touristes qui aiment et qui savent apprécier les antiquités historiques. C’est une véritable mine que je regrette de n’avoir pas pu explorer plus longuement.

Nous prenons le train pour Tarascon, patrie de Tartarin de sympathique mémoire. C’est une petite ville de 10,000 habitants qui possède un remarquable château gothique construit et habité par le roi Réné d’Anjou, comte de Provence. Il sert aujourd’hui de prison. En face de l’autre côté du Rhône, Beaucaire, ville de 10,000 habitants aussi célèbre par un grand château en ruine et par sa foire qui se tient dans la seconde quinzaine de juillet de chaque année.

Nous nous trouvons maintenant dans un