Page:Bever-Léautaud - Poètes d’aujourd’hui, I, 1918.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



HENRI BARBUSSE
1874

Notice

M. Henri Barbusse est né à Asnières (Seine), le 17 mai 1874. Il a été lauréat du concours de poésie de l’Écho de Paris en 1893. Et il a épousé, en 1898, la fille cadette M. Catulle Mendès. M. Barbusse, qui a été critique dramatique à la Grande Revue, et qui est aujourd’hui rédacteur en chef du magazine Je Sais Tout, n’a publié, comme poète, que ce volume Pleureuses, dont sont extraits les poèmes qu’on va lire. M. Catulle Mendès l’a apprécié en ces termes quand il parut : « C’est plutôt un poème, ce livre, un long poème, qu’une succession de pièces, tant s’y déroule visiblement l’histoire intime et lointaine d’une seule rêverie. Les Pleureuses viennent l’une après l’autre ; tous leurs yeux n’ont pas les mêmes larmes, mais c’est le même convoi qu’elles suivent, le convoi, dirait-on, d’une âme morte avant de naître… C’est bien une âme, oui, plutôt même qu’un cœur, qui se désole en ce poème, tant tous les sentiments, l’amour, les désespoirs, et les haines aussi s’y font rêve… Les Pleureuses pleurent en des limbes, limbes de souvenance où se serait reflété le futur. Et en cette brume de douceur, de pâleur, de langueur, rien qui ne s’estompe, ne se disperse, ne s’évanouisse, sans disparaître délicieusement… Pas de plainte qui ne soit l’écho d’une plainte qui fut un écho. Et c’est le lointain au-delà du lointain… » Depuis, M. Barbusse semble s’être tourné de préférence vers l’art du romancier, avec Les Suppliants et L’Enfer, deux romans parus le premier en 1903, et le second en 1908.

Bibliographie :

Les œuvre. — Pleureuses, poésies. Paris, Fasquelle, 1895, in-18. — Les Suppliants, roman. Paris, Fasquelle, 1903, in-18. — L’Enfer, roman. Paris, Libr. Mondiale, 1908, in-18.

À consulter. — F. Coppée : Mon franc-parler, 4e série. Paris, Lemerre, 1896. — Catulle Mendès : Rapport sur le Mouvement poétique français de 1867 à 1900. Paris, Imprimerie Nationale, 1902, et Fasquelle, 1903, in-8.