Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/111

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


on le voit dans la figure 38. En versant de l’eau dans le flacon D, on remplit ces tubes d’eau ; les doigts ne sont pas mouillés, car les ouvertures des tubes sont fermées par des doigts de gant qui rentrent à l’intérieur des tubes et coiffent les doigts introduits dans les tubes ; on voit sur le bord externe des tubes en a, b, c, d, l’extrémité des doigts de gant ;

FI-d111-fig. 38 - Sphygmomanomètre de Mosso.png
Fig. 38. — Sphygmomanomètre de Mosso.


les tubes sont fixés sur une plate-forme N O q n en fer fondu, et la main du sujet est dans l’attitude indiquée par la figure, le dos de la main fixé au moyen d’une plaque de métal F arquée et rembourrée, qui glisse sur une colonnette J et H, et est fixée par une vis M. Un piston métallique E, qu’on élève et qu’on abaisse au moyen d’une vis K, peut exercer une pression sur l’eau, qui se transmet par le tube k l i aux doigts. L’eau monte dans le tube o p, et agit sur le manomètre à mercure L L, dont le niveau indique exactement la pression