Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/182

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’autres groupes musculaires. On le fixe avec une chaîne à un arbre, ou à un poteau, par exemple, et on tire sur une autre chaîne terminée par une poignée et fixée également au dynamomètre, ce qui donne la force de traction transversale. En fixant le dynamomètre au sol, on peut mesurer de la même manière la force de traction verticale, ou force rénale.

Le dynamomètre présente de grands avantages, mais il renferme plusieurs causes d’erreur ; la principale est l’inhabileté des personnes qui s’en servent. Il faut veiller à ce que le sujet presse sur le dynamomètre avec la deuxième phalange des doigts, et non avec la première ou la troisième phalange. Des expériences nombreuses nous ont montré que c’est avec la deuxième phalange que l’on produit le maximum d’effort.

La force musculaire de pression progresse avec l’âge ; voici quelques chiffres qui indiquent cette progression ; ce sont des kilos, mais il ne faut pas y attacher grande importance ; quoique certains dynamomètres aient été étalonnés avec grand soin, leur échelle doit être considérée comme conventionnelle ; on ne doit donc tenir compte que des relations entre les différents nombres.

Nous donnons dans le tableau suivant les nombres obtenus par Gilbert sur la force dynamométrique du poignet chez les garçons et les filles[1].

Tableau de Gilbert. Force dynamométrique du poignet.
ÂGES GARÇONS FILLES ÂGES GARÇONS FILLES
  Kilogr. Kilogr.   Kilogr. Kilogr.
6 ans. 4,5 4,0 13 ans. 13,0 10,0
7   —   6,2 5,0 14   —   14,1 10,6
8   —   7,0 6,0 15   —   18,7 11,8
9   —   8,1 6,0 16   —   22,0 12,4
10   —   9,8 7,5 17   —   25,3 12,8
11   —   10,3 8,0 18   —   25,3 14,0
12   —   12,0 8,1 19   —   27,0 14,0
  1. Studies in Psychology. Univers. of Iowa, 1897, p. 1-40.