Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/232

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion



six mois d’hiver ; la différence est environ égale à un tiers.

Voici les résultats obtenus par cet auteur :

AGES NOMBRE d’enfants. AUGMENTATION DE POIDS
Accolade fine haute.png
DIFFÉRENCE
Pendant l’hiver Pendant l’été.
    Grammes. Grammes.  
4 ans. 80 616 824 + 208
5 166 769 948 + 179
6 222 786 1 041 + 255
7 227 846 1 109 + 263
8 229 909 1 215 + 306
9 210 1 011 1 339 + 328
10 185 1 220 1 458 + 238
11 157 1 487 1 870 + 383
12 133 1 772 2 176 + 404
13 100 2 095 2 393 + 298
14 61 1 611 2 648 + 1 037
15 17 1 734 1 721 13

On voit que les différences sont positives, c’est-à-dire que les élèves augmentent plus de poids d’avril à octobre que d’octobre à avril.

Des résultats analogues aux précédents ont été obtenus par Malling-Hansen [1] et par Schmidt-Monnard [2] ; ce dernier auteur a étudié pendant plus d’une année comment varient le poids et la taille des enfants. Vingt enfants de un à deux ans et cent quatre-vingt-dix de deux à treize ans ont été soumis aux épreuves ; on déterminait le poids et la taille toutes les trois semaines.

Les mesures ont montré que l’augmentation de poids est la plus forte dans la deuxième moitié de l’année ; elle atteint son maximum en août et septembre. De février en juin le poids augmente très peu, en mars on observe même une légère diminution de poids. Ces variations ne se produisent pas chez les plus jeunes enfants.

  1. Mailing-Hansen. Ueber die Periodicität im Gewicht der Kinder an täglichen Wägungen wahrgenommen. Kopenhagen, 1883 et 1880.
  2. Schmidt-Monnard. Ueber den Einfluss der Jahreszeit und der Schule auf das Wachstham der Kinder (Jahrbuch für Kinderheilkunde). 1895.