Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/298

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les classes ; c’est un effet produit par le travail intellectuel que l’on exige des enfants à l’école.


FI-d298-fig. 86 - Expériences de Sikorsky.png
Fig. 86. — Expériences de Sikorsky. Nombre de fautes commises dans les dictées par les élèves de différentes classes avant et après les classes.


Il était intéressant de voir de plus près la nature des fautes commises ; l’auteur classe les fautes en quatre groupes :

1° Les erreurs phonétiques ou d’articulation ; par exemple « aisi » au lieu de « ainsi » ; « chabre » au lieu de « chambre » ; « quetion » pour « question » ; « pointrine » pour « poitrine », etc.

2" Les erreurs graphiques ; exemple : « conme » pour « comme » ; « angétique » au lieu de « angélique ».

3° Les erreurs psychiques, dans lesquelles l’élève omet des mots entiers ou les remplace par d’autres ; exemple : « Vous ne la trouverez pas, lui répondis-je » : au lieu de « Vous ne la trouverez pas, lui dis-je ».