Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’appareil à eau et amorcer l’expérience. Aucun de ces inconvénients n’existe avec les pléthysmographes en caoutchouc ; d’abord pas de fuite d’eau à redouter, pas de refroidissement de l’eau. Ensuite, il suffit d’une demi-minute pour appliquer l’appareil ; enfin, et c’est là le point le plus important, on arrive, avec un peu d’habitude, à faire des applications comparables ; ceci revient à dire qu’en enlevant et remettant plusieurs fois de suite l’appareil, on peut avoir chaque fois le même tracé, ce qui permet de comparer le pouls capillaire d’un moment à l’autre et même après un long temps d’intervalle. Nous n’aurions pas pu connaître les effets d’une marche ou d’une course sur le pouls capillaire si nous nous étions servi des anciens pléthysmographes.

Ce qui démontre mieux que tout le reste que les pléthysmographes en caoutchouc sont devenus des appareils pratiques, c’est que nous nous en sommes servi dans les écoles : en deux matinées successives, nous avons pris le pouls capillaire de 45 élèves.

Tels sont les principaux dispositifs qui ont été employés pour enregistrer les changements de volume de la main, du bras et du pied. On a également étudié les changements de volume du cerveau chez des sujets qui, par suite d’un traumatisme ou d’une maladie, présentaient une brèche osseuse du crâne ; l’encéphale de ces sujets étant mis à découvert par cette perte de substance, on a étudié les changements de volume que l’encéphale subit sous différentes influences, comme le sommeil, les excitations des sens, la respiration et aussi le travail intellectuel. Les appareils utilisés ressemblent comme principe à ceux qui ont servi pour l’étude volumétrique de la main, sauf cette différence de détail que l’eau en a été exclue. On peut appliquer sur le cerveau ou les méninges, dans le cas de perte de substance, ou sur les cicatrices qui suivent les pertes de substance du crâne, ou encore sur les fontanelles pulsatiles des enfants, le bouton d’un tambour explora-