Page:Bishop - En canot de papier de Québec au golfe du Mexique, traduction Hephell, Plon, 1879.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dans le Sud, jusqu’au cap Hatteras, situé sur la côte de la Caroline du Nord, dans des régions de temps d’orages et de perturbations locales. Le canot, quoique très-chargé, se comporta bien. Je jouissais du bénéfice de mon nouveau pont en toile, lequel, étant attaché aux plats-bords de l’embarcation, la protégea contre les embruns des vagues et les remous, si bien que d’affreux remorqueurs et de grandes goélettes ne purent ni m’inquiéter ni endommager la précieuse cargaison de mon canot.

À deux heures de l’après-midi, la pluie et le vent m’obligèrent à relâcher à la maison de M. Beach, à Markus-Hook, à quelque vingt milles au-dessous de, Philadelphie et sur la même rive du fleuve. Pendant que M. Beach voulut bien vernir la petite coque, un grand nombre de gens vinrent pour faire connaissance avec le canot, et, comme à l’ordinaire, ils le grattaient avec leurs ongles, voulant savoir « s’il était bien de papier ». Un jeune méthodiste vint aussi avec sa jolie femme, pour résoudre la question du papier. Mais le Révérend ne m’offrit aucun mot d’encouragement ; il fît un signe de tête et dit à l’oreille de sa femme : « Folle, folle entreprise. » Markus-Hook vient du nom de Markee, chef indien qui vendit ses droits de propriété à un blanc, pour quatre barils de wisky.

Le lendemain matin, par un épais brouillard, je suivis les rives du fleuve en traversant la ligne frontière de la Pennsylvanie et du Delaware, à un demi-mille au-dessous de « Hook », et j’entrai dans le Delaware, petit État composé de trois comtés seulement. À trente-cinq milles plus bas, l’eau devient salée. Passant à New-Castle qui