Page:Bloy - Histoires désobligeantes.djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XI

LE FRÔLEUR COMPATISSANT


à Remy de Gourmont.


Je le connus en 1864, lorsqu’il était à peine un adolescent. Nous vécûmes ensemble plus de vingt ans et je l’ai aimé comme on aime rarement un frère.

Aujourd’hui que le malheureux est descendu un peu au-dessous des morts, je peux bien dire que je fus pour lui l’éducateur le plus diligent, le plus attentif, le plus dévotieux.

Tout ce qu’il y eut de bon dans sa pauvre âme, ― aussi dépourvue maintenant que les greniers de la