Page:Bloy - Histoires désobligeantes.djvu/91

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



VIII

DEUX FANTÔMES


à Laurent Tailhade.


Peu de choses furent aussi affligeantes que la rupture de cette amitié.

Mademoiselle Cléopâtre du Tesson des Mirabelles de Saint-Pothin-sur-le-Gland et miss Pénélope Elfrida Magpie se chérissaient depuis trente hivers. Elles avaient même fini par se ressembler.

La première appartenait à la race chevaline de ces bas-bleus invendables et sans pardon qu’aucun holocauste n’apaise.

Elle avait écrit une vingtaine de volumes de socio-