Page:Bloy - Le Salut par les juifs, 1906.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXVI


Il est vrai que les Circoncis eux-mêmes sont condamnés à porter la Croix depuis dix-neuf siècles, mais d’une toute autre manière.

J’ai dit plus haut que les Juifs du Moyen-Âge, traqués à la fois par toutes les meutes de l’indignation ou de la générosité chrétiennes, avaient encore la ressource de leur opposer, en écumant, le Signe terrifique déterré dans les ossements du premier Caïn, en vertu duquel nul ne pouvait les exterminer par le glaive de la Colère ou le glaive de la Douceur, sans être puni sept fois, c’est-à-dire sans s’exposer aux représailles infinies du Septénaire omnipotent que les chrétiens nomment le Saint-Esprit.