Page:Boisacq - Dictionnaire etymologique grec - 1916.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IX

où Gottfried Hermann prononçait l’excommunication majeure contre ces philologues « qui ad Brachmanas et Ulphilam confugiunt atque ex paucis non satis cognitarum linguarum vestigiis quae Graecorum et Latinorum verborum vis sit explanare conantur ». Et l’on peut dire aujourd’hui a priori que toute étude appliquée à la langue grecque et qui, systématiquement, ignore la philologie comparée et ses résultats essentiels, doit renoncer à établir des conclusions d’une portée durable et à dégager des principes d’ordre réellement scientifique 1). Mais il serait singulièrement injuste de méconnaître ce que les linguistes eux-mêmes doivent à la méthode critico-philologique entendue dans son sens strict ; en fait, le salut est dans la combinaison des deux méthodes, et s’il n’est pas donné à beaucoup d’érudits de les employer avec succès tour à tour ou simultanément, il est indéniable que plusieurs des plus beaux livres publiés depuis vingt ans leur doivent et leur solidité et leur action sur les savants contemporains.

1) Pour l’histoire de la langue grecque voy. J. Wackernagel dans Die Kultur der Gegenwart de Paul Hinneberg, tome I (Leipzig, Teubner, 2e éd. 1907), — P. Kretschmer dans l’Einleitung in die Altertumwissenschaft de A. Gercke et Ed. Norden, tome I (Leipzig, Teubner, 1910 ; 2e éd. 1912), — O. Hoffmann, Geschichte der griechischen Sprache, I (Leipzig, Göschen, 1911), — enfin le livre précité d’Ant. Meillet. Pour la dialectologie voy. A. Thumb, Handbuch der griechischen Dialekte (Heidelberg, C. Winter, 1909) et C. D. Buck, Introduction to the study of the Greek dialects (Boston etc. Ginn & Co. 1910). Pour la grammaire (phonétique et morphologie) voy. G. Meyer, Griechische Grammatik, 3. Aufl. (Leipzig 1896), — H. Hirt, Handbuch der griechischen Laut und Formenlehre (Heidelberg, C.Winter, 2. Aufl. 1912), — K. Brugmann, Griechische Grammatik, 4e éd. procurée par A. Thumb (Munchen 1913). Pour la grammaire comparée des langues indo-européennes voy. Ant. Meillet, Introduction à l’étude comparative des langues indo-européennes, 3e éd. (Paris 1912) ou Meillet-Printz, Einführung in die vergleichende Grammatik der indogermanischen Sprachen (Leipzigund Berlin 1909), — K. Brugmann, Kurze vergleichende Grammatik der indogermanischen Sprachen (Strassburg 1904) ou Abrégé de grammaire comparée des langues indo-européennes (Paris 1905), — Grundriss der vergleichenden Grammatik der indogermanischen Sprachen, 2. Aufl. (Strassburg 1897 sqq).