Page:Bouquet - Recueil des Historiens des Gaules et de la France, 3.djvu/66

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page n’a pas pu être entièrement corrigé, à cause d’un problème décrit en page de discussion.


ç’ wç f"y~’ : :`. S.Cot*t*m*ti»BtHaui MowaUmo m* /tarifer. 114. «. ». %&4«. 4». «. «  ¡, A*DoÇ*r.646. )-CAbtarn » W«n-«Um-i * !̃*»» Cmï-

  • m nmwmmm Pmtific**t M Primat** i

AnyaWfo ad m m lm^fw «»K-»-o- 1 CMI, 1 MMM^A «̃MflÉ^at JftaM ÊÀêti&ÙÊÊtM AattCtt* 4 ttt.8t jOW^vIr^PvvPlPM %^(^^PlM^PMfc^aaa’* •••̃w «^P^aw •••^ «miIi– couda rfof Bartrwft &gàw vit- < te» %ymu <jm« vocatur CeUa. 509. a. 4. AnnoChr. 6iT. Agihdfiu Ungob. Hem legatoi ad Cktotarûm hegtm mittit, peUhm «I Umoobardi trOuto, qvod iingtdû «mû pemUml, MmaJht. OUo<oni« pottmlota tmetdit, M mm et» amicitiam perpetuam firmat. 121. <v 275. e. 326. cte.d. Euthuiut iMXOvimtis Abbas Waratat et Boiit EumgeliuM atmmtiat. 500. b. Agilus eitdem cvm Eustatio fidem Chritli pradicat. 512. d. Homaricus Aula reliçta, Uueovium petit ub* fit Monachut. Mb. c. •̃~{ Anno Cfar. 618. Bertrudù Chlôtarii uaw moritur pmt cvjut dbitum Chlotarha aiiam accipit uœonm Sickildem nomine.. 121. d. 277. 6. 327. o. EuiUuitu Luxovientit Abbas Gundoinum itwisit in vico itou nomine. Salabergœ ejut filia «Autan lummibtuorbata cisum reUitwit. 605. e. 606. a. Rutticula à Mowimo Avenim. Epiac. M à Ncdmiro Principe apud CMotarium acauatur (pan occulté mutrirtt Childebertum TKeodtrici fUmm, qui ea> firatnm code à Cklotario patnxta m nM*x*rat. 494. a. n. AtuHcula e mu Monatterio abttracfa ad Chlotarnan perdwcitotr, à qm H à Regina et ab omnibut Optmatibus konoratur ad tmtm JfoMuf«rnm magno cum honore remittit»r. 494. c. d. Rtutiau Arekùttaconatùi officùm in vrbe IbUlma nucipit. 527. d. m. b. 713. 6. col. 1. Anno Chr. 619. Ckanoaldus Ltmdmamm Epùcopattm mit. 504. b. n. SWofcw Sigiraimi pater fit Episcopus luvnen$i$. 547. n. Hoc anno obiùm peloter GamgeriauCameracetuûEpi*cojmi. 488. ». AgnefUtù, relictit pâtre H main, qvi eam matrimmio wcww volebant, confitgit ad S. Lemogitihtm, oui eam, data mero velamine, Deo contecrat. 497. e. Ambo de ttmpro aeauati, à hege Cklotario evocantw, qui etntm cogmla innocentia rat remittit mm muneribus. 498. I "F~’> 1. ~1 w .(,6tI,I. C. ~ÎI’ < D&eu" n^dTiWbio. m,% ’au 264.482. ~m<M.~e.. OoUira fch Tt»ir à BomoB V«niwi« ltoe du FiU» «w» tôt» fc» MW et fes G«ûd.du Romane <k Boagogm tf >» ta *» »«^ dbat leurs demanck». 121. ». Bertna»Erêa(ieduMwMlâatooUM*«nenl U donne à kiteine Bertrude la métairie de Poupin» appelles Cdk.. ’•• 509. • a.b. · L’an&il.deJ.C. AgilulfeRoi dès Lombards envoie de> Amba*sadeun à Ovaire, pour le prier de décharger les Lombards du tribut, qu’ib pnyoient tous les ans. Clôture enterine leur requête, et fidt avec «u^une alliance ferme et durable. 121 0. 275. o. MM ’è. 341. d. y Ewstaae Abbé de Luxeu annonce l’Evangile aux Varasqueset aux Boiéns. 500. b. Agile prêche aux mêmes avec Eustasejb foi de J. C. 512. d. Romarie quitte la CoaiLj^keùn à ’Luxeu où il se fait Morne. 495. «^^ L’an&iS.deJ.C. Bertrude femme de Clotaire meurt après sa mort Clotaire prehd une autre femme appellëe Sichilde. 121. d. 277. b. 327. a. Eustase Abbé de Luxeu rend Visite à Gondoin au village nommé Meuse il rend ta vue à sa fille Salaberge aveugle depuis long-teins. 605. e. 606. a. Rusticule est accusée auprès de Clotaire par Maxime Evéque d’Avignon et par le Prince Riocimir d’élever secrètement un fils de Tbierri nommé Childebert, qui avoit écbapé au meurtre commis envers ses frères par Clotaire. 494. a. n. Rusticule arncbée de son Monastere, est amenée à Clotaire 1 qui la comble d’honneurs la Reine et tous les t Seigneurs lui font le même traitement elle est renvoiée fort honorablement dans, son Monastère. 494. c. d. t Rustique est promu à l’office d’Archidiacre dans la ville de Rodés. 527. d. 528. b. 713. b.col. 1. L’an 619. de J. C. I Canoakl prend possession de l’Evéché de Laon. t 504. b. n. SiéUSc perede Sigiran est fait Evêque ode Tours. 547. n. On croit que Gaugeric Evéque 1- de Cambrai mourut cette année. 488. n. t Agneflete aiant quitté son père et sa mere i qui ta Toulotent marier se réfugie vers saint T LenogisUe, qui la consacre à Dieu en lui dono nant le saint voile. 497. e. Etant accuses tous les II deux de mauvais oommeroe, Clotaire les fait venir, n et aiant reconnu leur innocence, il les renvoie chargés de présens. 498. Àiét.