Page:Bouton - La Patrie en danger au 25 février 1848.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



V.


M. Lagrange ne veut pas être le héros du boulevart des Capucines, et, à l’appui de sa protestation, il en a appelé au témoignage de M. Watripon, étudiant et ex-rédacteur du journal des écoles, la Lanterne du quartier latin.

Sans vouloir faire retomber sur M. Lagrange la responsabilité du sang qui allait bientôt être versé devant l’Hôtel des Affaires Étrangères ; sans vouloir incriminer davantage la conduite de