Page:Brontë - Jane Eyre, II.djvu/164

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


prit brusquement, contempla le bord, me jeta un regard singulier et incompréhensible, un regard qui semblait vouloir m’examiner moi et ma toilette, car il le promena sur toute ma personne avec la rapidité de l’éclair ; ses lèvres s’ouvrirent comme s’il allait parler, mais il s’arrêta.

« Qu’y a-t-il ? demandai-je.

— Rien, » me répondit-il ; et remettant le papier à sa place, je le vis déchirer rapidement un petit morceau du bord de la feuille. Ce papier disparut dans son gant ; puis il me salua rapidement, me dit adieu et disparut.

À mon tour j’examinai le papier, mais je n’y vis rien, sinon quelques traits que j’avais faits pour essayer mon crayon. Je pensai à cet événement pendant une minute ou deux ; mais ne pouvant pas découvrir ce mystère, et persuadée d’ailleurs qu’il ne devait pas avoir une grande importance, je n’y pensai bientôt plus.




CHAPITRE XXXIII.


Quand M. Saint-John partit, la neige commençait à tomber, la tempête continua toute la nuit. Le jour suivant, un vent aigu amena des tourbillons de neige froids et épais ; vers le soir, la vallée était presque impraticable. J’avais fermé mes persiennes et mis une natte devant la porte pour empêcher la neige d’entrer par-dessous. J’avais arrangé mon feu, et, après être restée une heure assise sur le foyer pour écouter la tempête, j’allumai une chandelle, je pris Marmion, et je me mis à lire la strophe suivante :

« Le soleil se couchait derrière les montagnes de Norham, couvertes de châteaux, derrière les belles rives de la Tweed large et profonde, et les Cheviots solitaires. Les tours massives, le donjon qui les garde et les murailles qui les entourent, brillent d’une lueur jaunâtre. »

L’harmonie des vers me fit bientôt oublier l’orage. J’entendis du bruit ; je pensai que c’était le vent qui frappait contre la porte. Mais non ; c’était Saint-John Rivers qui tournait le loquet. Il était venu à travers ce froid ouragan et cette obscurité bruyante. Il se tenait debout devant moi ; le manteau qui le recouvrait était aussi blanc qu’un glacier. Je demeurai stupéfaite, car je ne m’attendais pas à avoir un hôte ce soir-là.