Page:Buckland - La Géologie et la Minéralogie dans leurs rapports avec la théologie naturelle, 1838, tome 2.djvu/286

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nifères, et du lit composé de terreau noir et de cailloux, dans lequel ces arbres se sont développés ; près de Lulworth-Cove, dans le comté de Dorset. — (Buckland.)



Planche 58, t. I, p. 433.


Cycas revoluta, produisant des bourgeons aux aisselles de ces écailles, ou bases persistantes des feuilles, qui forment la fausse écorce. Dessiné d’après une plante des serres de lord Grandville, à Dropmore, 1832.



Planche 59.


Fig. 1. Bamiapungens, avec son fruit, d’après un individu qui a crû à Walton-on-Thames en 1832, dans les serres de lady Tankerville. (Lambert.)
Fig. 2. Section transversale d’un tronc de Zamia horrida du Cap de Bonne-Espérance. (Buckland.)
Fig. 3. Section transversale d’un jeune tronc du Cycas revoluta. Voyez Geol. trans., Lond. 1828. N. S. t. II, p. 3, pl. 16. (Buckland.)



Planche 60, t. I, p. 436.


Fig. 1. Troue silicifié du Cycadites mégalophyltus, provenant delacouchede terreau de l’île de Portland. (Original.)
Fig. 2. Portion de la base de la fig. 1. (Original.)
Dans les planches 60, 61, A représente la masse centrale de tissu cellulaire, B le cercle unique de lames ligneuses rayonnantes, C le cercle de tissu cellulaire entourant B, et D l’enveloppe ou fausse écorce entourant C ; et dans la pl. 61, fig. 1, b représente un second cercle de lames ligneuses rayonnantes.