Page:Buies - Québec en 1900, conférence, 1893.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

37
québec en 1900

rive, qu’elle élève un magnifique quai en bordure de la lisière, sur toute sa longueur, qui n’est pas moins d’un quart de mille, et fasse creuser le bassin le long de ce quai jusqu’à une profondeur de trente pieds, afin de permettre aux plus grands steamers de venir charger là même, au pied des bureaux de la Compagnie, le bois et le grain que ses trains apporteront, soit par la ligne du Lac St-Jean, soit par la ligne du Parry Sound ou du Grand-Nord.

Et, veut-on avoir quelque idée du spectacle qui s’offrira alors dans le port de Québec ? Aimerait-on à le contempler par anticipation ? Aimerait-on à calculer d’avance l’étendue des gigantesques opérations que les entreprises que je viens de signaler entraîneront à leur suite ? Qu’on veuille seulement me suivre dans l’exposition rapide que je vais en faire.

Parry Sound est situé juste en face du passage d’une partie des eaux du lac Supérieur dans le lac Michigan. En faisant à cet endroit précis le transbordement du grain expédié de Duluth, en destination de Liverpool, ce grain, qui prend aujourd’hui le chemin de Buffalo et de New-York, prendrait la voie de Québec, qui est de huit cents milles plus courte.

Voyez-vous un peu d’ici l’économie et l’avantage incalculable qui en résulteraient ?

La rade de Parry Sound a trente pieds de profondeur ; le canal du sault Sainte-Marie en a vingt et un quart ; la rade de Collingwood, point d’attache du Grand Tronc sur la baie Géorgienne, en a quatorze ; celle d’Owen Sound, où se