Page:Bulletins de l’Académie royale de Belgique, série 2, tome 7, 1859.djvu/597

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
(567)
 
f. Œuf contenu dans l’utérus. — q. Oviducte. — h. Vagin contenant des Spermatozoïdes.
Fig. 2. 
Extrémité antérieure fortement grossie.
— 3. 
Appareil masticatoire du ventricule. — a. Plaques rayées. — b et c. Tiges articulées. — d. Autre tige non articulée.
— 4. 
Plaque rayée du pharynx.
— 5. 
Coupe transversale des trois plaques du pharynx.
— 6. 
Organes génitaux femelles. — a. Germigène. — c. Vitellogène. — g. Albuminogène. — k. Ootype. — b. Utérus. — f. Œuf contenu dans l’utérus. — d. Commencement du second utérus. — c. Oviductes. — h. Vagin contenant des Spermatozoïdes. — i. Orifice externe.
— 7. 
Extrémité inférieure d’un mâle. — a. Glande. — b. Spicules de la première paire. — d. Spicules de la deuxième paire. — c. Extrémité de l’intestin. — i. Protubérance en forme de verrue.
— 8. 
Organes génitaux mâles. — a. Testicule proprement dit. — b. Vésicule séminale. — c. Partie glanduleuse. — d. Canal déférent.
— 9. 
Développement des Spermatozoïdes. — a. Granules. — b. Cellules spermatiques naissantes. — c. Les mêmes cellules plus avancées. — d et e. Cellules dans lesquelles les Spermatozoïdes commencent à se fermer. — g et f. Spermatozoïdes.


Sur la nature de l’acide allophanique ; par M. Adolphe Baeyer, docteur en sciences.

On connaît une série de corps très-curieux produits par l’action de l’acide cyanique sur les alcools. Liebig et Woehler, qui ont découvert ces corps, les considèrent comme des éthers formés par un acide particulier, l’acide allophanique. Les réactions remarquables offertes par ces éthers m’ont décidé à poursuivre leur étude.

Dans ce but, j’ai recherché l’action exercée par l’acide cyanique sur deux alcools polyatomiques, le glycol et la glycérine.

La glycérine absorbe avec facilité les vapeurs de l’acide

2me série, tome VII.
39