Page:Burnouf - Le Bhâgavata Purâna, tome 1.djvu/257

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Yudhichṭhira, fixant ses paroles en son cœur, fut délivré des inquiétudes qui le tourmentaient.


FIN DU TREIZIÈME CHAPITRE, AYANT POUR TITRE :
DISCOURS DE NÂRADA,
DE L’ÉPISODE DE PARÎKCHIT, DANS LE PREMIER LIVRE DU GRAND PURÂŅA,
LE BIENHEUREUX BHÂGAVATA,
RECUEIL INSPIRÉ PAR BRAHMÂ ET COMPOSÉ PAR VYÂSA.