Page:Butin - Le Corset.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 90 —

6° Il faut distinguer entre l'usage du corset ramené à à son rôle de ceinture, et l'abus du corset, surtout en ce qui concerne la constriction exagérée.

7° Etant donné que le corset est nécessaire au soutien des vêtements inférieurs de la femme, le devoir du médecin est de conseiller le corset qui présente le minimum d'inconvénients.

8° Le corset qui présente le minimum d'inconvénients est celui qui se réduit à une large ceinture, dont le rôle est surtout de supporter les pièces de l'habillement.

9° Ce corset inoffensif doit être constitué d'un tissu souple, il faut qu'il s'adapte à la forme des parties qu'il doit soutenir sans les comprimer, de façon que le bon fonctionnement des organes soit assuré.

10° Dans les cas où la paroi abdominale a besoin d'être soutenue (entéroptose), il faut adjoindre à ce corset une ceinture abdominale, adhérente à lui ou indépendante. Lorsque le volume des seins sera exagéré, l'usage d'une brassière-soutien sera très utile.

11° Quel que soit le corset adopté, il ne devra jamais être serré.

12° Les médecins doivent attirer l'attention des pouvoirs publics et des mères de famille, sur les graves dangers qui résultent pour la nation et la famille du corset trop serré. L'enseignement des méfaits dus à l'abus du corset doit être répandu dans les écoles et pensions de jeunes filles. »