Page:C34 - Émeutes de Québec de 1918 - Témoignage de Xavier Blouin, constable de la Police municipale BAnQ Québec E17S10D1661-918.djvu/1

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



XAVIER BLOUIN.


XAVIER BLOUIN, de la Cité de Québec, constable de la Police Municipale, âgé de vingt quatre ans, étant dûment assermenté sur les Sainte Évangiles dépose ainsi qu’il suit.


INTERROGÉ par le Major Barclay.

Q. Constable, quand est-ce que vous êtes allé sur les rues de Québec, d’abord le soir de lundi — vers quelle heure ?

R. Dix heures et demi. J’étais sur le rue, c’est-à-dire que j’étais en devoir de police depuis neuf heures. J’étais allé sur la rue d’abord en devoir pour la paix depuis neuf heures. Je suis rentré à la station à dix heures et demi.

Q. Quelle station ?

R. No. 9 de la rue Franklin.

Q. Alors à dix heures et demi où vous trouviez-vous ?

R. Je me trouvais à remonter sur la rue St-Valier.

Q. Voulez-vous l’indiquer s’il vous plaît sur le plan ?

R. J’ai arrivé par la rue Bagot et j’ai descendu jusqu’à la rue St.-Joseph.

Q. Où était la foule à ce moment là ?

R. Lorsque je suis arrivé la foule était encore sur la rue St.-Joseph et sur la rue St.-Valier. J’ai redescend la rue St.-Joseph et on a refoulé la foule.

Q. Il y avait à peu près combien de personnes ?