Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pourquoi je vous ai prié de me venir voir, pendant qu’elle est sortie.


M. DUBOIS.

Et Monsieur Discret, est-il un homme d’esprit ?


Mlle JANNETON.

Mais je crois que oui ; car c’est lui qui fait tous nos mémoires. Il écrit tout couramment des lettres pour tout le monde ; & il est très-malin.


M. DUBOIS, rêvant.

Il écrit des lettres ? Attendez, je serai aussi malin que lui ; laissez-moi faire ; dans peu vous entendrez parler de moi, & vous verrez ce qui en sera, puisqu’il écrit des lettres. Je suis un homme… Enfin, je ne vous en dis pas davantage.


Mlle JANNETON.

Ah ! je vous en prie, mon cher Monsieur Dubois, dites-moi ce que vous ferez.


M. DUBOIS.

Je n’ai rien à vous refuser ; mais je n’ai pas le temps de vous l’expliquer. Songez seulement à dire à votre chere mere, que M. Discret vous a fait une infidélité ; & ne vous embarrassez pas du reste.