Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mlle JANNETON.

Si vous m’aimiez bien, vous n’auriez pas de secret pour moi ; & j’ai envie de me fâcher.


M. DUBOIS.

A quoi cela servira-t-il ! Écoutez plutôt ce que j’ai encore à vous dire.


Mlle JANNETON.

Eh bien ! qu’est-ce que c’est ?


M. DUBOIS.

J’ai dit à mon pere, qui a un débit de tabac, auprès des Quinze-vingts, que j’ai grande envie de me marier avec vous ; & comme c’est le meilleur homme du monde, il doit venir aujourd’hui ici marchander une paire de chaussons, pour voir si vous êtes aussi jolie que je lui ai dit. Il m’a dit qu’il avoit été à la nôce de Madame votre mere, & il a envie de renouveller la connoissance, selon ce qui en sera ; & ce seroit un bon acheminement à notre mariage.


Mlle JANNETON.

C’est très-bien pensé ; mais qu’est-ce que vous ne voulez pas me dire ?