Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DUBOIS.

Ah ! vous en revenez toujours à vos moutons ; & il faut que je m’en aille.


Mlle JANNETON.

Eh bien ! Monsieur, allez-vous-en & ne revenez jamais.


M. DUBOIS.

Quoi ! vous vous fâchez tout de bon ? Allons, embrassez-moi, pour faire la paix. (Il veut l’embrasser.)


Mlle JANNETON, se débattant.

Non, Monsieur, non, je ne le veux pas ; finissez donc, vous allez faire tomber mon ouvrage. (Il tombe.) Bon, le voilà à terre. Il va être tout crotté.


M. DUBOIS.

Ah ! ne vous fâchez pas, cela se séchera. (Il lui rend son ouvrage.) Adieu, Mademoiselle, je suis votre très-humble serviteur.


Mlle JANNETON.

Revenez bientôt.


M. DUBOIS.

Oui, oui, ne vous embarrassez pas.


Mlle JANNETON.

Allez-vous-en vîte ; car je vois revenir ma chere mere.