Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/21

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


voilà qui est fini, je n’écoute plus rien.


Mlle JANNETON.

Mais je ne dis pas que je ne l’aime plus.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Et qu’est-ce que tu dis donc ? Il faut parler, au lieu de pleurer.


Mlle JANNETON.

Je dis que j’ai bien peur de ne pas être sa femme.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Et pourquoi cela ?


Mlle JANNETON.

Parce que… (Elle pleure.)


Mad. DE L’AIGUILLE.

Eh bien ?


Mlle JANNETON.

Je n’oserois vous le dire.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Mais, s’il faut que je le sache, je ne peux pas le deviner.


Mlle JANNETON.

Dame ! c’est qu’on m’a dit qu’il étoit devenu amoureux d’une autre, & qu’il vouloit me faire une infidélité.