Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mlle JANNETON.

Ah ! ma chere mere, ne lui dites rien encore. Il faut attendre, & savoir si tout cela est bien vrai.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Voilà encore un joli sujet, pour être amoureux d’une autre que de ma fille.


Mlle JANNETON.

Nous verrons comment il se conduira.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Je veux bien ne lui pas parler ; mais c’est que s’il me fait une fois monter la moutarde au nez…


Mlle JANNETON.

Il ne faut pas vous emporter.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Oh ! je ne m’emporte pas ; va, va, laisse-moi faire, je sais comme il faut s’y prendre avec les hommes ; tu n’as qu’à faire comme moi. Ne lui disons rien ni l’une ni l’autre, il sera bien embarrassé.


Mlle JANNETON.

C’est très-bien dit. Mais voilà un Monsieur qui cherche quelque chose, il regarde bien notre enseigne. (À part.) Je crois que c’est le père de M. Dubois.