Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/250

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



----

Scène derniere.

Mad. DE PÉRAUDIERE, M. DE BOURSAULE, Mlle DE PÉRAUDIERE, Le CHEVALIER, VICTOIRE.



M. DE BOURSAULE.

Vous voyez bien que je sais finir une affaire tout de suite, moi ?


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Celle-là ne devoit rencontrer aucune difficulté, je pense.


M. DE BOURSAULE.

Ma niece craignoit pourtant que vous ne vous opposassiez à leur mariage ; mais, moi, j’étois déterminé à tout ; & je crois que j’avois ce droit-là, puisque je donne à ma niece ma Terre de Boursaule.


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Qu’est-ce que vous dites donc, mon beau-frere ?


M. DE BOURSAULE.

Je dis, qu’en la mariant au Chevalier…