Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/251

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mad. DE PÉRAUDIERE.

Qu’est-ce que vous parlez de la marier au Chevalier ?


M. DE BOURSAULE.

Mais celui-là est fort bon ! Vous êtes excellente avec vos questions ! Quoi ! nous ne venons pas de la marier au Chevalier ?


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Mais, non ; c’est moi…


M. DE BOURSAULE.

Vous ?


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Sans doute.


M. DE BOURSAULE.

En vérité, ma chere sœur, la tête vous tourne.


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Expliquez donc cela, Mademoiselle ?


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Je suis au désespoir de vous avoir trompé, ma mere ; mais le hasard a encore plus fait que nous n’aurions pu l’esperer.


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Je suis trahie ! Non, je ne veux jamais vous revoir ni l’un ni l’autre.


Le CHEVALIER.

Ah ! Madame ! croyez…